Druzes  : la religion du secret
Ali Braish, 78 ans, région du Chouf au Liban, le 12 juin 2018.

Druzes  : la religion du secret

Isabelle Rivoal

À partir de 2018, Jack Dabaghian a photographié les dignitaires de la religion druze, l’une des plus secrètes au monde, dont très peu de clichés existaient.

Isabelle Rivoal
anthropologue, directrice de recherche au CNRS, auteur de Druzes, les maîtres du secret (éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, Paris).

Les Druzes du Proche-Orient sont associés depuis longtemps à l’idée de mystère, de noblesse sourcilleuse et de repli dans les montagnes. La tradition orientaliste représentée par Lamartine et Nerval a largement contribué à bâtir cette réputation. Cette petite communauté se caractérise en effet par une approche de la religion fondée sur la méditation, l’ascétisme et le secret de l’initiation. La proximité avec le divin s’y cherche dans le silence et le retrait du monde. Et la religion est ainsi espace de l’entre-soi pour une société druze qui cultive l’endogamie tout comme elle tient à distance l’autre, avec politesse et courtoisie. Une courtoisie qui est généreuse envers le visiteur et l’étranger. L’éthique religieuse des Druzes façonne leur manière d’être. Quiconque a assisté à un rassemblement de religieux « unitaires », comme ils se nomment, n’oubliera jamais plus ces costumes caractéristiques : abayas noires ou bleues pour les hommes, qui vont tête rasée sous leur laffé blanc et portent fièrement une moustache « nietzschéenne » ou une barbe de sage, et longues robes des femmes qui se couvrent la bouche dans leur voile blanc comme les turbans masculins. Les Druzes projettent tout particulièrement leurs valeurs dans leur apparence physique, le maintien du corps, l’allure et les expressions du visage. Tout se passe comme si le retrait de la parole et du texte religieux contribuait à façonner les corps comme lieu d’expression des croyances les plus fondamentales qui font cet « être druze ». C’est peut-être ce qui fait des membres de cette communauté, aujourd’hui comme hier, des personnages qui captent le regard… et qui captent l’objectif du photographe.

Druzes  : la religion du secret
Les Druzes Joumana Ghannam (à gauche) et Haifa Amr, dans le palais de Beiteddine, région du Chouf au Liban, en juin 2018.
Druzes  : la religion du secret
Mohamed Ghannam, région du Chouf au Liban, le 12 juillet 2018.
Druzes  : la religion du secret
Radi Youssef (au centre), avec sa famille, région du Chouf au Liban, le 10 octobre 2018.
Druzes  : la religion du secret
Hala (à droite) et Alaa Sallam chez leurs parents, région du Chouf au Liban, en juin 2018.
Druzes  : la religion du secret
Youssef Halawi dans une forêt de cèdres près du village de Barouk, région du Chouf au Liban, le 9 novembre 2018.
Druzes  : la religion du secret
Deux Druzes devant la fontaine du palais de Beiteddine, région du Chouf au Liban, le 9 juin 2018.
Druzes  : la religion du secret
Aline, jeune modèle druze, en habit traditionnel du xixe siècle, région du Chouf au Liban, en juillet 2018.
Druzes  : la religion du secret
Nisreen et Nidaa Bou Diab, chez leurs parents, région du Chouf au Liban, en novembre 2018.
Druzes  : la religion du secret
Un cordonnier druze au sein de son atelier, dans le village libanais de Hasbaya, en novembre 2018.
Druzes  : la religion du secret
Ali Braish, 78 ans, région du Chouf au Liban, le 12 juin 2018.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Top Reviews