Disiz

L’entretien photographique : Disiz

Recueilli par Jeremy Suyker

Son nouvel album est sans doute le plus beau à ce jour, et il s’appelle L’Amour. Beau programme garanti sans mièvrerie, et sans filtres, ou presque. La quarantaine passée, mais le verbe toujours fringuant, Sérigne M’Baye Gueye raconte le meilleur comme le pire, les doutes, les dérives, les excès et les renaissances possibles, le tout sur une trame sonore qui mêle habilement rap, soul et pop. Car depuis « J’pète les plombs », hymne des cités qui lui a offert la gloire en 2000, Disiz a laissé son surnom de La Peste au vestiaire et s’est essayé à plusieurs styles musicaux pour façonner un ton singulier. Devant l’objectif d’Alexandre Isard, ce témoin du monde d’aujourd’hui s’est prêté au jeu de l’interview photographique.  

Disiz : Si je vous dis rap des années 90 ?
Si je vous dis rap des années 90 ?
Disiz : À quoi ressemblez-vous quand vous êtes amoureux ?
À quoi ressemblez-vous quand vous êtes amoureux ?
Disiz : Et quand vous êtes en pleine rupture ?
Et quand vous êtes en pleine rupture ?
Disiz : La quarantaine, le meilleur âge pour un homme ?
La quarantaine, le meilleur âge pour un homme ?
Disiz : Comment vous sentez-vous face à la France d’aujourd’hui ?
Comment vous sentez-vous face à la France d’aujourd’hui ?

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Top Reviews