ALOÎSE SAUVAGE ©FIFOU-2404_ima
ALOÎSE SAUVAGE ©FIFOU-2404_ima

Les morceaux choisis de… Aloïse Sauvage

Sophie Rosemont

Sauvage, Aloïse Sauvage, Capitol.
Sauvage, Aloïse Sauvage, Capitol.

Elle a commencé dès l’enfance par la danse, est devenue circassienne et comédienne avant de se révéler pleinement par la musique. Remarquée dans 120 battements par minute, qui racontait l’engagement d’Act Up dans les années 90, elle s’est fait remarquer par une ribambelle de manifestes R’n’B à la langue bien pendue. Après un premier album, Dévorantes (2020), elle revient avec un second écrin de pop urbaine, où elle affirme la fierté d’être une artiste hybride, lesbienne et indépendante. Parce qu’elle a mis toute son énergie dans cet épatant Sauvage, parce que la sororité n’est pas un mot en l’air, Aloïse Sauvage a concocté pour Bastille une playlist consacrée à l’empowerment féminin. Le point commun de toutes ces chanteuses ? « Leur flow, puissant au-delà de leur discours, commente Aloïse. Même si on ne parle pas leur langue, on reçoit et on comprend parfaitement leur énergie badass. »
En tournée dans toute la France et à la Cigale le 11 octobre.



« ME REVOILÀ »
par Diam’s
« Je connais par cœur tous les morceaux de Diam’s, figure iconique du rap français, très inspirante pour moi  : j’adore son timbre, ce râle singulier reconaissable entre mille… Figurant sur Dans ma bulle, avec Jacky Brown en featuring, ce titre annonce son retour via un ego trip avec le sourire. Comme dans mon morceau « Focus », il y a ce besoin d’affirmer qu’on est présente, en pole position, et qu’on ne veut pas se laisser faire. »

« WORK IT »
par Missy Elliott
« Quand j’ai commencé le break, dans les années 2000, j’ai beaucoup dansé sur du R’n’B de l’époque et particulièrement sur Missy Elliott. J’avais tous mes rêves en poche, et cette fougue de la découverte… Pour n’importe quel danseur de ma génération, c’est difficile de ne pas citer Missy Elliott comme référence. Elle a une vraie stature de leadeuse ! »

« PEDRA DO SAL »
par BIAB
« Ma meilleure amie brésilienne m’a fait découvrir cette musicienne de Rio de Janeiro, qui m’a accompagnée tout l’été. Cette chanson d’amour est portée par un texte sexuel sans détours, et queer. Elle invite chez elle celle qu’elle veut séduire… En tant que lesbienne, je suis sensible à ces propos scandés par des femmes qui me ressemblent. »

« BREAK MY SOUL »
par Beyoncé
« “Tu ne casseras pas mon âme”… Ça me parle ! À la suite de ce morceau, remarquablement produit dans une veine dansante, beaucoup de femmes américaines ont démissionné de leur boulot. Au-delà de l’aspect artistique, Beyoncé revendique le droit de contrôler, d’organiser, de fédérer. D’être une cheffe d’entreprise, ce qui reste encore rare dans l’industrie de la musique. »

« ALLEZ ALLEZ ALLEZ »
par Camille
« Une icône qui encourage à rester debout. Sa présence scénique est un modèle depuis mes débuts. En effet, dans mes références, il y a ce rapport à la théâtralité, à la danse, au cirque contemporain… Quand Camille chante, j’entends son corps. L’expression de sa poésie est de l’ordre de tous les possibles, à la fois radicale et accessible. »

« 92i VEYRON »
par Poppy Moukoukenoff
« J’adore cette reprise de Booba, et je préfère même cette version à l’originale ! Également photographe, Poppy m’a déjà tiré le portrait et assurera la première partie de mon concert à la Cigale, le 11 octobre. Elle a une voix assez grave, scande comme du miel qui coule le texte de Booba, pourtant très cru. »

« FREE MIND »
par Tems
« Fascinée par la scène nigériane, je découvre sans cesse les nouvelles figures de l’afrobeat, où s’illustrent, entre autres, Rema et Tems. Celle-ci incite avec le bien-nommé « Free Mind » à libérer son esprit, contrer l’anxiété, le stress ou la dépression pour avancer. Même de manière métaphorique, je trouve ça important de parler de la santé mentale. Dire qu’on est vulnérable, c’est aussi courageux de dire qu’on est puissante.

« CONTROL »
par Lala&ce
« Cette rappeuse française évoque librement l’amour et le sexe. Issu de son dernier EP, SunSystem, « Control » est très érotique. Cependant, on peut se laisser porter par le flow, la mélodie, sans forcément prêter aux paroles, engagées malgré tout. Car Lala&ce fait partie de ces artistes queer qui n’ont pas peur de chanter leur sexualité, et c’est ces chansons-là qui permettent de s’affirmer dans son identité. »

« CDA »
par Bonnie Banane
« Dans la même veine que Camille, ce personnage témoigne d’un univers très marqué. C’est un animal étrange… Son art de manier les mots est allié à une fantaisie et à une volonté de brasser plusieurs styles musicaux, du métal à jungle. Travaillant sans cesse l’expérimentation, elle devient ainsi une super héroïne de film. »

« OFF THE RADAR »
par Noga Erez
« Ce titre est tiré de son premier album du même nom, qui a révélé cette incroyable artiste israélienne en 2017. J’adore sa liberté. Vocalement, Noga Erez passe du rap au chant avec une immense facilité, elle danse, elle est charismatique sur scène. Une artiste complète ! »

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Top Reviews