La toile mystérieuse

Inès Vinciguerra

Quinze ans après sa première montée des marches avec Le Bon, la Brute et le Cinglé (2008), Kim Jee-woon a retrouvé Cannes et son Festival pour présenter son nouveau film, Ça tourne à Séoul ! Cobweb, une comédie noire marquée par un renouvellement surprenant de la créativité du Coréen et un changement radical de genre après A Bittersweet Life (2005) – son œuvre majeure – ou le sadique et traumatisant J’ai rencontré le diable (2010). Ça tourne à Séoul ! Cobweb explore le thème de l’imposture sur le mode chaotique, l’humour se mêlant au fantastique au fil d’une intrigue dont on ne manquera pas de questionner le caractère, sinon autobiographique, au moins personnel suggéré par l’homonymie entre le cinéaste et son personnage principal, Kim (Song Kang-ho), lequel veut réaliser un film qui rivaliserait avec son premier long-métrage, considéré par beaucoup comme son unique chef-d’œuvre. D’où une rumeur persistante et embarrassante : il aurait été réalisé par son prédécesseur et ancien maître, mort mystérieusement dans un incendie.

Ça tourne à Séoul ! Cobweb s’articule autour du tournage de ce nouveau « chef-d’œuvre », au cours duquel incidents et complications s’enchaînent, depuis le manque de soutien des producteurs avides jusqu’aux pressions exercées par le ministère de la Culture. Au fil du récit, les acteurs déjantent, versent dans la caricature, installant une ambiance foutraque qui culmine avec le surgissement du surnaturel, le fantôme du maître de Kim faisant son apparition. Au-delà de ce scénario virevoltant qui stimule continûment l’attention et l’intérêt du spectateur, on retrouve dès les premiers plans la maîtrise cinématographique de Kim Jee-woon, lequel excelle dans la différence de traitement entre les scènes du film, à la rationalité subtile, et celle du « film dans le film », où règnent l’outrance et la démesure. L’occasion pour Kim Jee-woon de montrer sa formidable agilité et son aptitude à coordonner la forme et le fond. La distribution est irréprochable, emmenée par un Song Kang-ho époustouflant autour duquel on retrouve Im Soo-jeong, remarquable et drôle dans son rôle de productrice passionnée, et Krystal Jung, parfaite incarnation de l’actrice capricieuse. Si, pour notre regard occidental, les dialogues peuvent parfois paraître un peu lourds et les performances surjouées, il se dégage de l’ensemble une puissance comique qui emporte toute réserve.

Lors du dernier Festival de Cannes, le film de Kim Jee-woon avait été programmé peu de temps après celui de Nanni Moretti, Vers un avenir radieux, qui reprend un concept très similaire mais avec un humour plus délicat et sans doute plus conforme aux attentes du public français ou européen. Sans doute faut-il voir dans cette fâcheuse concomitance l’une des raisons du traitement critique contrasté dont Ça tourne à Séoul ! Cobweb a fait l’objet au cours de la quinzaine : la presse occidentale, qui n’a pas manqué de comparer les travaux de Nanni Moretti et de Kim Jee-woon, s’est dans l’ensemble montrée plus sensible à la douce joie de vivre exprimée par l’Italien qu’à la vision trépidante, abracadabrantesque du Coréen. Emporté par un irrésistible besoin de créer, Kim Jee-woon se dit incapable de séparer son travail de sa vie privée. Son cinéma exprime les sentiments ambivalents que lui inspire sa passion pour le cinéma, mêlant déclarations d’amour enflammées et déversements de haine et d’anxiété. Habité, emporté, son protagoniste (son double ?) n’est plus un créateur, juste un individu en suspension, un homme qui attend, une douloureuse incarnation de la folie artistique, en proie aux peurs et aux tourments. Dans les replis de l’intrigue, les cinéphiles pourront rechercher d’éventuelles références à la propre carrière de Kim Jee-woon. Sans doute imparfait, Ça tourne à Séoul ! Cobweb dégage une énergie formidable, enthousiasmante, impulsée par la flamme évidente du cinéaste. Le public cannois ne s’y est pas trompé : lors de l’avant-première, la standing ovation fut l’une des plus longues du Festival. 

 



Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Top Reviews